Syrian Assad Government Enforced Disappearance & Systematic Torture

Published on Aug 29, 2014

On parle de « disparition forcée » lorsqu’une personne est arrêtée, placée en détention ou enlevée par des agents de l’État ou par des personnes agissant en leur nom. . Cette privation de liberté s’accompagne d’un refus de révéler le sort réservé à la personne disparue et le lieu où elle se trouve ou de reconnaître que cette personne est privée de liberté.

Détenue sans protection de la loi, elle est souvent torturée et craint constamment pour sa vie, elle est privée de tous ses droits et se trouve à la merci de ses ravisseurs. Il s’agit d’une violation continue de ses droits, qui persiste souvent plusieurs années après l’enlèvement et qui laisse des séquelles physiques et psychologiques durables. Les disparitions forcées sont considérées comme un crime par la législation internationale, et même comme un crime contre l’humanité lorsqu’elles sont organisées, orchestrées et perpétrées massivement.

Très souvent, les victimes de disparition forcée ne sont jamais libérées et on ne sait pas ce qu’elles sont devenues. Leur famille et leurs amis ne découvrent parfois jamais ce qui leur est arrivé, ce qui ne fait qu’ajouter à leur souffrance.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s